Zynga abandonne son projet de jeux d’argent réel aux USA


Les lorgnettes des acteurs des acteurs du marché d’argent réel se sont tout de suite braquées sur Zynga après que celui-ci ait annoncé son intention d’y faire ses premiers pas. Plombé par la lenteur des démarches administratives, l’éditeur a préféré renoncer au projet. Zynga devra donc trouver de nouvelles idées pour redresser la barre, FarmVille et Mafia Wars ayant fait long feu.

Zynga gaming

Finie, l’ère du social gaming

Rappelons-le, Zynga s’est hissé au firmament grâce ses deux locomotives : Mafia Wars et FarmVille. Dans le premier, le but du jeu était d’ériger une armée et de la faire développer au fil des jours. Le deuxième gardait le même principe : vivant dans le monde rural, vous aviez à monter votre propre ferme et la faire développer tous les jours, en réalisant des actions plusieurs fois dans une journée.

Les joueurs voyaient alors leurs scores comparés à ceux de leurs amis sur les réseaux sociaux, ce qui les poussait à se connecter autant que possible. Mais après un succès fou entre 2010 et 2012, le social gaming semble être arrivé à son point d’essoufflement, une situation parfaitement illustrée par les 16 millions USD de pertes de Zynga au dernier trimestre. La boîte a alors envisagé une autre issue pour se remettre de cette situation. Hélas…

Projet avorté pour Zynga concernant les jeux d’argent

Tous s’attendaient déjà à un heureux dénouement des tractations entreprises par l’éditeur Zynga auprès des autorités du Nevada l’année dernière. Celles-ci avaient pour but de lui permettre d’entrer au royaume des paris réels. Ce faisant, il voulait diversifier ses activités et capitaliser de nouvelles liquidités. Il n’a pu toutefois se servir de ce levier pour s’extirper du chaos économique dans lequel il est englué. La régulation très stricte du marché américain et la lenteur des démarches administratives ont eu raison des velléités de Zynga.
Cette entreprise qui a connu autrefois la gloire entend surveiller de près les lancements de paris en argent réel en Grande-Bretagne en vue d’une éventuelle collaboration avec la firme Bwin.