Quasi-monotonie du marché des jeux en ligne en 2012


2012 n’a pas été une année charnière pour le marché des jeux en ligne. Ce dernier n’a, en effet, pas progressé l’année dernière : le montant des mises n’a pas atteint des sommes records et est demeuré obstinément stable. S’établissant à près de 9.45 milliards d’euros, il n’a, en effet, connu qu’une croissance de 1% par rapport à 2011, d’après les chiffres de l’Autorité de régulation des jeux.

Si l’on regarde de plus près ces chiffres, on constate toutefois que les paris sportifs n’ont pas souffert de cette stabilisation du montant des mises. Ce dernier a, en effet, connu un envol de 19% à raison de 705 millions d’euros. La popularité des paris sportifs a, par ailleurs, connu une croissance puisque le secteur a gagné 9% de joueurs en plus.

De son côté, l’humeur du poker a été plus mitigée en 2012. Bien que les tournois de poker aient assisté à une croissance de 21% des mises à raison de 1,398 milliard d’euros, le cash game a fléchi de 5% avec 6,181 milliards d’euros. Or, le mode « cash game » constitue une part importante du marché du poker.

Concernant les paris hippiques, 509 000 joueurs actifs sont enregistrés et totalisent des mises de 1,124 milliard d’euros.
Le secteur des paris en ligne en lui-même enregistre, quant à lui, une diminution du nombre d’opérateurs. A la fin de l’année dernière, seuls 22 opérateurs évoluaient sur le marché. Mais le domaine a connu une éclaircie début 2013 en portant ce chiffre à 34.