Paris sportifs : Ça roule pour le PMU


A l’heure ou plusieurs opérateurs se plaignent de la mauvaise tenue du marché des paris en ligne, le PMU semble survoler ce problème. En effet, nombreux sont les opérateurs qui attendaient beaucoup de la libéralisation de ce marché, mais après la Coupe du Monde, cette engouement s’est radicalement estomper.

Cependant, le PMU ne semble pas trop souffrir de ce problème car celui-ci a pu rebondir avec les paris sportifs et le poker. Malgré la perte du monopole qu’il occupait conjointement avec la FDJ, le PMU a pu faire face à la libéralisation du marché, notamment en brisant les limites qui se trouvaient entre ses différentes activités de pari et en diversifiant les services qu’elle proposait à sa clientèle. Le Pari Mutuel Urbain a su comment faire pour bien diversifier ses activités.

Le plus flagrant exemple reste le PMU Poker, qui a été créé en partenariat avec PartyGaming et qui a pu obtenir une part de marché de 7 à 8% en seulement trois mois.