Course hippique dans les Alpes : la prochaine saison pour juin

La prochaine saison de course hippique est prévue de débuter en juin à l’hippodrome de Marlioz d’Aix-les-Bains. La date du neuf à 16 heures est d’ores et déjà annoncée pour l’organisation d’une course de galop premium. Ce sera la première avant l’organisation de quatre autres courses similaires.

La saison des courses hippiques annoncée pour le mois de juin

L’hippodrome de Marlioz d’Aix-les-Bains accueillera ses premières courses de la saison à partir du 9 juin. Une course de galop premium est déjà prévue pour 16 heures et quatre autres courses similaires vont également suivre. Ces dernières auront lieu le dimanche 21 juin à partir de 11 heures, le mardi 23 juin à 11 h et demie, le samedi 27 juin à 17 h 30 – la première course nocturne de la saison – et le dimanche 5 juillet à 11 h. La Fête de l’hippodrome ainsi que le rassemblement de voitures de prestige sont annoncés pour les journées du 21 juin et du 5 juillet.

Des réunions de trot en pari mutuel prévues

En plus de ces événements, l’hippodrome de Marlioz d’Aix-les-Bains accueillera également des réunions de trot en pari mutuel hippodrome. Cinq réunions de ce type seront lancées les dimanches 19 juillet et 2 août à partir de 14 heures. Cette dernière journée se distinguera toutefois par l’organisation d’une course de dromadaires après celle des chevaux. Il sera même possible de monter les dromadaires le lundi 3 août. Enfin, le dimanche 9 et le lundi 10 août auront lieu les dernières courses de la saison.

Source : Le Dauphine

Ouest France lance son Grand jeu 7 à gagner avec de gros lots à la clé

Envie de gagner une nouvelle voiture ? Participez au jeu-concours organisé par Ouest France. Vous avez encore quelques semaines pour jouer et gagner.

Le Grand jeu 7 à gagner est de retour

Chaque année, les lecteurs d’Ouest France ont l’habitude du grand jeu 7 à gagner. Ce concours existe depuis 1958 et fait des heureux, grâce aux cadeaux prestigieux distribués. Cette fois, le magazine a fait fort en proposant des lots exceptionnels comme des voyages et des voitures. Le jeu-concours a lieu du 3 novembre au 21 décembre 2014. Pour participer, les lecteurs devront acheter une carte à gratter en sachant que l’enseigne a édité plusieurs millions de cartes.

Comment participer ?

Les cartes sont distribuées chaque lundi avec le journal acheté en kiosque. Il est également possible de jouer par téléphone. Le principe est simple. Si vous découvrez trois symboles identiques ou le symbole 7, vous gagnez le lot indiqué. Si vous participez par téléphone, il y a un gagnant toutes les 7 minutes avec des lots toujours aussi exceptionnels, comme une Xbox One, un écran plat, des mini chaines hi-fi ainsi que des coffrets-cadeaux.

Des lots d’une valeur de 250 000 euros à distribuer

Au total, le montant des lots atteint les 250 000 euros. Les plus chanceux pourront entre autres gagner une des trois voitures Renault. Les autres lots sont tout aussi intéressants, puisqu’une trentaine de voyages Fram, des bons d’achat, des appareils photo, des chèques, des livres, etc. sont également distribués. Le grand tirage de Noël aura lieu du 22 au 24 décembre. N’hésitez plus et tentez votre chance en vous procurant une ou plusieurs cartes à gratter dès maintenant.

source: O-F

Paris sportifs aux USA : la légalisation est pratiquement en marche

Adam Silver, commissionnaire de la NBA, a affirmé que les paris sportifs pourraient être légalisés sur les rencontres de basket-ball, mais qu’il est important de mettre en place des mesures de contrôle des pratiques.

Historique des paris sportifs aux USA

Les paris sportifs sont interdits aux États-Unis, hormis dans quelques états comme le Nevada. Toutefois, il faut savoir que la réglementation est très stricte dans ces états qui font l’objet d’une exception. Parmi les principales raisons de cette décision figure le fait qu’il y a quelque temps encore, le sport universitaire américain était victime de matchs truqués et autres pratiques frauduleuses, à cause des paris sportifs. Tous étaient alors traumatisés par les paris sportifs, notamment les différentes ligues comme celle du football américain, du basket-ball, du hockey sur glace, etc. Pour ces différents acteurs, cette interdiction était la seule manière de préserver la crédibilité du sport aux États-Unis.

Vers une ouverture certaine

Et pourtant, les arguments économiques semblent vouloir changer les choses. Si l’ancien patron de la NBA, David Stern, était contre toute légalisation des paris sportifs au sein de la ligue nord-américaine, son successeur se montre plus souple sur le sujet. En effet, le nouveau commissionnaire de la NBA, Adam Silver, a annoncé que les paris sportifs pourraient être bénéfiques si un encadrement efficace est mis en place. Il a d’ailleurs comparé les paris sportifs avec l’alcool et autres en affirmant que l’exclusion n’est pas obligatoire tant que les pratiques sont couvertes contre les abus en tous genres notamment grâce à des stratégies de contrôle. Adam Silver a d’ailleurs ajouté que cette légalisation était inévitable, et que le mieux à faire reste de mettre en place au plus tôt la régulation de ces paris pour protéger le sport.

Paris sportifs : le New Jersey vers une politique d’ouverture ?

Aucun des États des USA n’admet des paris sportifs légaux, à l’exception d’un seul : le Nevada. Il se pourrait toutefois que cela change un jour.

Pour comprendre la situation actuelle, il faut remonter à l’année 2012, où l’état du New Jersey voulait tout miser sur l’attractivité du jeu pour faire légaliser les paris sportifs sur son territoire. Mais une coalition composée par le département de la Justice américaine ainsi que des ligues de sports américaines comme la NFL, la NHL, la MLB ou encore la NBA s’est dressée contre ce projet. Finalement, la mesure n’a pas vu le jour. Parmi les fervents opposants à cette loi, il y avait un certain David Stern, alors patron de la NBA. Ce dernier était hanté par l’idée que les accros des paris finiraient par « salir » le jeu et par ricochet miner la crédibilité de la NBA

Mais deux années plus tard, la roue a tourné. Si l’État de New Jersey n’a pas cessé de se battre pour empêcher la légalisation des paris sportifs, la NBA semble avoir changé de partition. Et pour cause : David Stern a cédé la place de numéro un de la NBA à Adam Silver. Ce dernier, conscient des retombées économiques que pourrait connaître la ligue de basket-ball a estimé qu’il était temps d’appliquer une politique d’ouverture, à savoir la légalisation et la règlementation des paris sportifs à un moment où la majorité des États sont en difficulté financière. À titre de rappel, le Nevada a comptabilisé 3,6 milliards USD de paris sportifs en 2013, alors que dans le reste des États-Unis, ce sont plus de 380 milliards USD qui ont été joués de manière illégale.

Le match France – Allemagne a explosé le record de paris sportifs

La Française des jeux et le PMU ont tous deux annoncé que le match disputé entre la France et l’Allemagne a battu le record des paris sportifs dans l’Hexagone.

À en croire la FDJ, le match opposant la sélection française à l’Allemagne en quarts de finales de la Coupe du monde a été la meilleure performance de l’Hexagone en termes de paris sur un match de Coupe du Monde de football. En effet, les paris sportifs autour de cette rencontre ont atteint la somme astronomique de 7,2 millions d’euros, englobant les paris sur Internet et les 25000 points de vente. Cette performance devance le record précédent de 7 millions d’euros, qui concernait la finale de ce même tournoi en 2010, opposant l’Espagne aux Pays-Bas.

La FDJ précise que 70 % des Français avaient misé pour la victoire de la France au cours de cette rencontre avec l’Allemagne. Ce même record bat également celui de 2012, où la France rencontrait l’Espagne dans le cadre de l’Euro 2012, avec 6 millions d’euros de paris sportifs. Par ailleurs, au cours de cette édition 2014 de la Coupe du Monde, les Français ont misé 4,7 millions d’euros lors de la rencontre des Bleus avec la Suisse, 4,6 millions lors du match contre l’Équateur, 3,7 millions contre le Nigéria et enfin 3 millions lors du match contre le Honduras.

Le PMU de son côté confirme le fait que le match opposant la France à l’Allemagne était le plus grand événement pour les Bleus sur les marchés sportifs depuis l’année 2010. Sans grande surprise, plus de 75 % des paris sportifs jouaient une France gagnante. C’est à se demander si les larmes versées par les supporters des Bleus à l’issue du match étaient purement patriotiques…

source : leparisien

Le nouveau patron de l’Arjel évoque les priorités de son mandat

Deux mois après sa nomination, Charles Coppolani, le nouveau directeur de l’Arjel, dévoile les grandes lignes de son mandat en matière de paris sportifs. Entre la levée de certaines interdictions de paris et le renforcement des systèmes de surveillance, tout y passe.

Arjel

Vers la levée des interdictions de paris ?

En 2012, « l’affaire Karabatic » pousse l’Arjel à interdire les mises sur les matches de handball – mais aussi de foot, de basket, de rugby et de volley-ball – dont l’enjeu sportif est insignifiant. Cette mesure ne plaît guère aux opérateurs de paris, en ligne comme physiques. Selon eux, ce blocage ne ferait qu’inciter les parieurs à se tourner vers les plateformes illégales, un geste qui compliquerait davantage le suivi de leurs activités. Aussi, certains matches, même sans enjeux, restent très suivis et enregistrent de fait de nombreuses mises.

Interdire les paris sur ces rencontres reviendrait donc à priver les opérateurs légaux d’une partie conséquente de leurs revenus. Après plusieurs mois de tractations, l’Arjel serait prêt à revenir sur sa décision et à rétablir les paris sur les confrontations sans enjeu, d’après son nouveau directeur Charles Coppolani dans un entretien accordé au journal Le Monde.

Surveillance des paris étrangers, détection de l’addiction et coopération européenne

Dans une autre interview publiée par Les Échos, Charles Coppolani évoque ses autres missions prioritaires. Le renforcement du suivi des mises à l’étranger sur les compétitions françaises. Le patron de l’Arjel affirme en effet ne pas avoir assez de visibilité sur ces paris, alors que les joueurs asiatiques affluent de plus en plus en France suite aux problèmes de trucage dans leurs propres championnats.

L’organe de régulation se donne au moins 6 mois pour élaborer un dispositif capable de surveiller de près les mises depuis l’étranger. La mise en oeuvre d’indicateurs de détection avancée de l’addiction, le projet européen en faveur de l’intégrité du sport et une coopération renforcée avec les pays non membres de l’Union sont autant d’autres priorités de l’Arjel, selon Charles Coppolani.

source : lesechos

Les paris sportifs ne connaissent pas la crise

Tous les ans, les mises sur les paris sportifs augmentent considérablement. Il est évident que la crise est loin d’atteindre ce secteur, où la majorité des sponsors est composée d’opérateurs de paris en ligne.

Facebook Paddy Power

La Grande-Bretagne est un pays où le nombre de parieurs sportifs atteint des sommets. Plus précisément, les paris en ligne constituent un marché de 790 millions de livres sterling par an, et les paris sportifs en général représentent sept milliards et demi de livres sterling. Et pour cause, le football représente une vraie institution dans ce pays. Chacun sait d’ailleurs que le foot et les paris sportifs vont souvent de pair, plus que souvent même.

Il est important de souligner le fait que nombreux sont les opérateurs majeurs de paris sportifs en ligne à investir massivement dans les clubs sportifs européens. En effet, les équipes de football comme le Bayern de Munich, Manchester United ou encore le Real de Madrid ont accepté le sponsoring de maillots venant de grands opérateurs tels Bwin. L’on estime à 400 millions d’euros la somme que les opérateurs dédient au sponsoring chaque année dans le monde, dont 250 sont concentrés dans les championnats sportifs européens.

Il ne fait pas de doute que le football est un sport qui crée des profits astronomiques au niveau du marché des paris sportifs. À titre d’exemple, le match entre l’OM et le PSG qui s’est déroulé le 2 mars dernier a engrangé 3 millions d’euros de mise. Ce total de mise est équivalent à la somme de tous les paris enregistrés au cours des jeux de Sotchi. Rappelons que le match aller qui opposait les deux équipes s’était déroulé à Marseille, et que le total des mises a atteint 1,4 million d’euros.

Un parisien fait sauter la cagnotte de Betclic

Un joueur parisien a fait exploser les records de gains sur Betclic, en remportant un peu moins de 300 000 euros au Betclic 14.

Betclic 14

295 709 euros : c’est la somme qu’un joueur parisien a empoché après avoir participé au Betclic 14, une grille de paris sportifs qui réunit 14 rencontres de haut niveau comme le football.

Ainsi, la grille 119 de ce pari en ligne aurait rapporté une cagnotte en or massif à ce joueur avec 4 doubles et 4 triples. Rappelons-le, il s’agit ici de la plus grosse somme gagnée depuis que Betclic a été lancé. Interrogé par la presse, il affirme être un grand joueur de Betclic 14. Selon lui, il y a des perspectives de réaliser des gains considérables, et de plus les paris sont variés.

Toutefois, ce joueur avait des réticences à jouer cette grille étant donné qu’il n’a pas de qualifications assez solides pour le championnat italien. Mais un bon pressentiment l’a aidé à sauter le pas et à parier sur cette grille comportant des matches qui étaient à priori sûrs. Encore ébahi et sous le choc, ce joueur a affirmé que son premier projet serait de voyager.

Rappelons-le, Betclic est une plateforme de paris en ligne, qui couvre plusieurs manifestations sportives comme les courses hippiques, le football, le basket ball, mais aussi les jeux de cartes comme le poker.

Créé en 2005 avec simplement 3 millions d’euros, Betclic représente aujourd’hui 200 millions de dollars de chiffre d’affaires, avec environ 600 employés à son compte. Par ailleurs, cette société sponsorise également plusieurs clubs de football comme elle l’a fait avec l’Olympique de Marseille ou encore Juventus, au cours de la saison 2010-2011.

Pari sportif en ligne : sur quel site miser

Il n’est pas facile de trouver une plateforme de pari sportif en ligne fiable. Les joueurs se demandent quels sont les critères à prendre en considération lors du choix des sites de paris sur Internet. Réponses.

Les avis sur les bookmakers

Un joueur qui débute dans le pari sportif sur Internet risque de tout perdre s’il s’aventure sur n’importe quel site. Pour éviter les mauvaises surprises, il est plus prudent pour le parieur de se servir d’un comparatif en ligne pour appréhender la qualité des offres mises à sa disposition. Ainsi parmi les points à vérifier, l’on peut citer les modalités de règlement des gains, les bonus et aussi les applications disponibles sur le portail de pari.

Avoir un choix pour les jeux

Un bon site de pari sportif en ligne donne toujours des choix multiples à l’internaute. Ce dernier doit accéder via l’interface à une grande variété de sports sur lesquels il peut miser. Certains bookmakers se démarquent du lot grâce à l’étendue de leurs propositions de pari, mais le choix du parieur dépend bien évidemment de ses besoins et du type de sport qui présente un réel intérêt pour lui. Il faut également tenir compte de la qualité des prestations de l’interface.

Les meilleures cotes

Lorsque l’internaute effectue une mise sur une interface de jeu, il se base sur les cotes proposées par les bookmakers. Le joueur ne peut maximiser son gain s’il se sert d’une mauvaise cotation. Dans le domaine sportif, particulièrement le football, le parieur en ligne a toujours intérêt à opter pour des plateformes de jeu jouissant d’une grande notoriété. Ces dernières sont capables de fournir des informations fiables. Ce qu’il faut aussi retenir pour un joueur novice c’est qu’il est toujours préférable de commencer par miser sur un seul site pour limiter les risques de perte.

source

MHFC : le premier club de foot à signer la charte sur les paris sportifs

Le Montpellier Hérault Football Club a signé récemment la charte sur les paris sportifs, après une séance d’information sur les dangers de ces paris pour les sportifs professionnels.

HSC_Montpellier

La FDJ informe et conscientise les joueurs de la MHFC

La Française des jeux a organisé un programme sur mesure le 27 novembre dernier, auquel ont participé quelques jeunes issus du centre de formation, ainsi que tous les joueurs professionnels du Montpellier Hérault Football Club. La séance portait sur l’information et la conscientisation des joueurs professionnels sur les risques et les dangers auxquels ils s’exposaient en participant à des paris en ligne. La FDJ a également établi une liste des actions qui étaient interdites à ces personnes appartenant à un club professionnel. Il y a en effet de gros efforts à fournir à ce niveau, car les joueurs ne sont pas encore assez informés. Le match de hand-ball entre Montpellier et Cesson au mois de mai 2012 en est d’ailleurs la meilleure illustration : Nikola Karabatic et ses coéquipiers en gardent un souvenir peu agréable.

Une charte pour lutter contre les matchs truqués aux paris sportifs

La séance d’information a porté sur les dangers des paris pour les sportifs de haut niveau, notamment concernant les matchs truqués qui tendraient à modifier la donne des paris sportifs. Mis à part le match de hand de l’année dernière, de nombreux exemples ont été cités : en Italie, en Écosse, etc. Une charte a été signée en fin de séance, concernant l’engagement du club de football contre les paris sportifs illégaux. Parmi les signataires de cette charte, l’on a retrouvé le Président Louis Nicollin, l’entraîneur Juan Fernandez, ainsi que le capitaine de l’équipe Vitorino Hilton. La MHFC serait alors le premier club à signer cette charte et avancer dans ce sens. L’on est en droit d’espérer que les autres clubs professionnels en feront de même.

source : sport.fr

Pages: 1 2 3 4 5 6 Suivant