Paris illégaux et matches truqués : l’ARJEL renforce ses moyens de lutte


L’ARJEL multiplie les campagnes de sensibilisation des sportifs et renforce ses moyens techniques pour lutter contre les paris truqués. Une action qui arrive à point nommé, lorsque l’on sait que les paris sportifs sont en hausse de 20 % par an, et que les matches truqués sont toujours aussi nombreux.

Les matches truqués en recrudescence

Les matches truqués se font de plus en plus nombreux, ils touchent d’ailleurs tous les pays et tous les sports. L’on compterait aujourd’hui entre 200 à 400 matches truqués tous les ans, d’après les chiffres officiels. Il faut savoir également que ce phénomène touche également les petites compétitions, et non seulement les grandes rencontres. En effet, les professionnels de matches truqués savent bien que certaines rencontres peu célèbres échapperont plus facilement au contrôle des autorités compétentes, et que les joueurs peu connus et pas assez bien sont plus enclins à accepter de perdre de manière volontaire moyennant une compensation financière. Et pourtant, de tels agissements pourraient avoir des répercussions majeures sur leur carrière, notamment une suspension à vie pour le sport en question, ainsi que deux ans de prison s’il s’agit d’un cas de corruption avéré.

Des contrôles renforcés

Consciente de la gravité de la situation, l’ARJEL a procédé à un renforcement de ses méthodes de surveillance des paris en ligne. Pour lutter plus efficacement contre les paris illégaux et les matches truqués, elle dispose aujourd’hui de logiciels très perfectionnés qui lui permettent de déceler les matches suspects, sur lesquels il y a des possibilités de paris truqués. Les agents de l’ARJEL travaillent tous les jours avec des tableaux équipés de clignotants. Dès qu’une rencontre paraît suspecte, les contrôleurs sont alors mis en alerte de façon automatique. Il ne reste plus à cette autorité qu’à analyser les tenants et les aboutissants de cette alerte et d’en tirer les conclusions nécessaires.