Paris en ligne Roland Garros : pas de redevances pour les opérateurs étrangers


La signature du contrat de commercialisation des paris en ligne entre les opérateurs français et la Fédération française de tennis a soulevé quelques questions sur l’application des droits aux paris.

Dix opérateurs français des paris en ligne ont signé un contrat avec la FFT

Plusieurs opérateurs de paris sportifs en ligne viennent de signer un contrat de commercialisation des mises sur le tournoi de Roland Garros avec la Fédération française de tennis. Il s’agit des sociétés Bwin, Betclic, Partygaming, France Pari, la Française des jeux, Jeux 365, Joaonline, Sajoo, Eurosport et PMU. À l’issue de ce contrat, la FFT touchera une redevance d’une valeur estimée à 150 000 euros qui correspond au droit exigé par la loi de juin 2010, c’est-à-dire à 1 % des sommes pariées. En plus, la même loi stipule qu’elle pourra accéder aux informations concernant les paris et les techniques de jeu détenues par les opérateurs.

Les avis du président de l’ARJEL

Le droit aux paris a permis aux organisateurs de rencontres sportives en France, toutes disciplines confondues, de réaliser une recette de 2 M d’euros. Les sites agréés par l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne proposent des mises en ligne sur les Internationaux de tennis en France. Le président de l’ARJEL, Jean-François Vilotte, estime qu’au moins deux tiers des mises vont être pris par des opérateurs étrangers qui offrent un taux de retour plus intéressant aux joueurs. Il a également annoncé que la FFT n’a pas non plus exigé de paiement de redevance sur le droit aux paris en ligne aux opérateurs étrangers qui proposent des cotes sur les matchs de Roland Garros.

Une réflexion au sujet de « Paris en ligne Roland Garros : pas de redevances pour les opérateurs étrangers »

Les commentaires sont fermés.