Arc-en-ciel lance une nouvelle cellule d’écoute pour les addicts aux jeux

L’Hexagone compte plus de 600 000 accros aux jeux en ligne ou dans les casinos. Pour lutter contre cette tendance, une nouvelle cellule d’écoute a été mise en place à Montpellier par le centre de soins Arc-en-ciel.

Addiction aux jeux : une drogue pathologique

Bien que les jeux soient ludiques et passionnants, ils peuvent également constituer une source de dépendance. S’ils permettent de casser avec la routine et la monotonie, il est essentiel de s’imposer des limites, notamment lorsqu’il s’agit de jeux de casino. Par ailleurs, l’avancée de la technologie a permis aux petits et grands d’accéder à un nouvel univers : les jeux en ligne. Pour les amateurs de courses de chevaux par exemple, parier sur son Jockey favori peut se faire facilement sur Internet. Quelques clics suffisent pour enregistrer une combinaison et attendre les résultats. Les moins âgés, quant à eux, trouvent leur bonheur à travers les jeux vidéo en ligne en se créant entre autres des identités fictives. Dans ces deux cas, les spécialistes soulignent que les jeux peuvent rapidement devenir une drogue pathologique.

Arc-en-ciel : un centre de soins gratuits pour les accros aux jeux

Auparavant, très peu d’organismes proposaient des soins spécifiques pour résoudre les problèmes des addicts aux jeux. À Montpellier, le centre de soins Arc-en-ciel vient de créer une nouvelle cellule pour faire face à ce problème. Son objectif principal est d’accompagner les addictifs en leur proposant les solutions correspondant à chaque cas. Selon Jean-François Mazeran, un éducateur du centre de soins Arc-en-ciel, les personnes les plus âgées sont les plus vulnérables face à la dépendance aux jeux. Elles sont souvent séduites par les offres de jeux d’argent en ligne ou sont tentées d’entrer dans des casinos. Cette habitude peut pourtant être très néfaste en provoquant des pertes financières considérables. Arc-en-ciel propose des soins gratuits et anonymes à toutes les personnes désirant sortir de ce cercle vicieux.

Les jeunes et le bingo, nouveaux espoirs des casinos

Pour l’année 2013, les casinos français ont connu une nouvelle fois une baisse du produit brut des jeux, et ce, malgré que l’autorisation de la bataille et l’aménagement des horaires d’exploitation des machines à sous.

Le Produit Brut des Jeux a diminué de près de 4 % pour les casinos français au cours du quatrième trimestre de 2013. En tout, le recul de ce PBJ est de 20 % sur six ans. De nombreux phénomènes sont à l’origine de cette chute, entre autres la conjoncture économique en crise, la forte concurrence locale, mais aussi le fait que le tabac y soit interdit.

Mais les casinos pourraient bien reporter leurs espoirs sur la clientèle jeune, à savoir celle dont l’âge est situé entre 18 et 34 ans. En effet, une récente étude CSA a démontré que l’introduction du bingo a suscité l’intérêt de cette clientèle jeune. Les résultats de ce sondage ont d’ailleurs été dans l’ordre du jour de l’assemblée générale des Casinos de France qui s’est tenue en Seine-Maritime. À titre de rappel, cette assemblée générale représente 60 % du CA des 198 casinos en France.

Cette étude rapporte ainsi que 25 % des jeunes se sont rendus dans un casino au cours de l’année 2013, alors que pour les autres tranches d’âge, la proportion n’est que de 17 %. Pour les casinos, il s’agit d’une excellente nouvelle dans la mesure où ce public âgé de 18 à 34 ans est considéré comme étant celui qui est le plus intéressé par les jeux de table et qui dépense plus que la moyenne.

Ces chiffres restent toutefois sujets à polémique dans la mesure où cette clientèle jeune est très difficile à fidéliser. D’ailleurs, leurs visites pour jouer à la roulette ou aux machines à sous ne sont qu’occasionnelles.

Euro millions : la cagnotte remportée par un Britannique

Les deux précédents tirages de l’Euro millions n’ayant eu aucun gagnant, la cagnotte s’est élevée à 129 384 564 euros le vendredi 14 mars. La Française des jeux a annoncé qu’un joueur britannique l’a remportée ce jour-là.

Euro Millions

Une chance sur 116 531 800

Les résultats publiés récemment par la Française des jeux viennent de révéler que la cagnotte de 129 384 564 euros de l’Euro millions vient d’être remportée par un Britannique. Le joueur est le seul à avoir trouvé les bons numéros parmi les neuf pays participants que sont la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Irlande, l’Autriche, la Belgique, le Luxembourg, la Suisse et le Portugal. Les chances pour qu’il gagne la cagnotte s’élèvent pourtant à une chance sur 116 531 800. Il rejoint ainsi la liste des 343 joueurs à avoir remporté la cagnotte depuis son lancement en février 2004. Le Royaume-Uni, la France et l’Espagne comptent parmi les pays ayant le plus grand nombre de gagnants à l’Euro millions avec respectivement 67, 85 et 70 gagnants.

Le septième plus important gain de l’Euro millions

Après avoir remporté la cagnotte de l’Euro millions, le joueur britannique devient le septième joueur le plus riche de l’histoire de ce jeu. Le Royaume-Uni devient ainsi le pays ayant gagné le plus souvent les plus gros gains à l’Euro millions. Sur les 10 cagnottes de plus de 115 millions d’euros, la moitié a en effet été gagnée par un Britannique. On se rappelle ainsi ce couple qui avait obtenu 190 millions d’euros en août 2012 ou encore de ce joueur ayant remporté 185 millions d’euros en juillet 2011. Les joueurs français sont pour leur part également nombreux à avoir gagné des sommes de plus de 100 millions d’euros. On en trouve d’ailleurs trois dans le classement des 10 joueurs les plus riches à l’Euro millions.

Les paris sportifs ne connaissent pas la crise

Tous les ans, les mises sur les paris sportifs augmentent considérablement. Il est évident que la crise est loin d’atteindre ce secteur, où la majorité des sponsors est composée d’opérateurs de paris en ligne.

Facebook Paddy Power

La Grande-Bretagne est un pays où le nombre de parieurs sportifs atteint des sommets. Plus précisément, les paris en ligne constituent un marché de 790 millions de livres sterling par an, et les paris sportifs en général représentent sept milliards et demi de livres sterling. Et pour cause, le football représente une vraie institution dans ce pays. Chacun sait d’ailleurs que le foot et les paris sportifs vont souvent de pair, plus que souvent même.

Il est important de souligner le fait que nombreux sont les opérateurs majeurs de paris sportifs en ligne à investir massivement dans les clubs sportifs européens. En effet, les équipes de football comme le Bayern de Munich, Manchester United ou encore le Real de Madrid ont accepté le sponsoring de maillots venant de grands opérateurs tels Bwin. L’on estime à 400 millions d’euros la somme que les opérateurs dédient au sponsoring chaque année dans le monde, dont 250 sont concentrés dans les championnats sportifs européens.

Il ne fait pas de doute que le football est un sport qui crée des profits astronomiques au niveau du marché des paris sportifs. À titre d’exemple, le match entre l’OM et le PSG qui s’est déroulé le 2 mars dernier a engrangé 3 millions d’euros de mise. Ce total de mise est équivalent à la somme de tous les paris enregistrés au cours des jeux de Sotchi. Rappelons que le match aller qui opposait les deux équipes s’était déroulé à Marseille, et que le total des mises a atteint 1,4 million d’euros.

La présidence de l’ARJEL revient à Charles Coppolani

Jean-François Vilotte vient de céder sa place à Charles Coppolani à la présidence de l’ARJEL pour un mandat de six ans.

Arjel

L’ARJEL est désormais entre les mains d’un homme de Bercy

La politique de l’ARJEL devrait connaître un certain nombre de changements avec cette récente nomination. En effet, il faut savoir que M. Coppolani s’est fait connaître en tant que chef de service du contrôle général économique et financier au ministère de l’Économie et des Finances. Il était également à la tête de l’Observatoire des jeux, institution qui dénonçait les risques associés au jeu de poker il y a quelques mois déjà. À cela s’ajoute une expérience sur la gestion du budget. Le nouvel homme fort de l’ARJEL dispose ainsi des compétences nécessaires du fait qu’il est bien informé des problématiques découlant des jeux de hasard et d’argent. Alors que Jean-François Vilotte occupait ce poste depuis la création de l’ARJEL en 2010, son successeur sera à la tête de cette entité durant un mandat de six ans, d’après la loi.

L’autorité a conscience d’un équilibre à instaurer

Le marché actuel des jeux en ligne fait face à une problématique simple : l’État recueille moins d’impôts et se voit obligé de trouver de nouveaux joueurs. Il existe alors de grandes chances pour que le phénomène d’addiction ne devienne encore plus important. L’ARJEL rassure toutefois l’opinion publique en affirmant dans un communiqué officiel que le nouveau numéro un de l’autorité de régulation a bien conscience qu’il est plus que nécessaire de trouver un équilibre entre la création de conditions favorables à l’expansion des jeux d’argent et la protection des joueurs contre l’addiction.

Lazlo Andraschek, de SDF à millionnaire du jour au lendemain

600 millions de forints, soit deux millions d’euros : voilà le gros lot que vient de gagner un sans-abri hongrois après avoir misé au loto.

Lazlo Andraschek

La vie de Laszlo Andraschek, un sans domicile fixe hongrois, a basculé du jour au lendemain. Grâce à son gain au loto, il est devenu millionnaire. Interrogé par une télévision locale, il affirme d’ailleurs ne pas s’être attendu à un tel gain, n’ayant demandé au Seigneur qu’une meilleure vie et un peu d’argent.

C’est la veille du tirage que Laszlo Andraschek a parié au loto, dans un comptoir de loterie situé dans la gare de Györ. En misant ainsi le peu d’argent qu’il lui restait, il n’espérait rien de plus que de pouvoir gagner un peu d’argent de manière à vivre une vie normale, plus décente. Le lendemain, il s’est écroulé aussitôt après avoir appris qu’il avait les numéros gagnants.

Grâce à ce gain, Laszlo Andraschek a pu réaliser certains projets, entre autres acquérir une maison pour lui et sa femme, ainsi qu’une autre pour leurs enfants. Il est désormais également propriétaire d’une voiture tout à fait classique, et a pu soutenir financièrement quelques membres de sa famille notamment ses frères. D’après ce nouveau millionnaire hongrois, son unique dépense futile a été l’achat d’une télévision à écran plat : regarder les matches de football constituant son péché mignon.

Toutefois, il existe encore deux projets que Laszlo Andraschek souhaiterait mener à bien : partir au Canada afin de pouvoir visiter son frère qui y habite, et créer une fondation d’aide aux personnes alcooliques. Ancien alcoolique, Laszlo espère que ce projet pourra venir en aide aux personnes en détresse à cause de l’alcool, comme c’était son cas il y a plus de cinq ans.

Le Lisboa Palace, un casino bien au-delà du prestige

Un nouveau casino va bientôt voir le jour à Macao et pas n’importe lequel : la société SJM Holdings a décidé de bâtir le casino le plus luxueux jamais construit.

photo : credit
photo : credit

Le multimilliardaire chinois Stanley Ho a choisi la voie de la démesure. Son entreprise SJM Holdings, spécialisée dans les jeux et les casinos, a prévu la construction d’un casino à Macao, le plus luxueux et l’un des plus chers au monde. Le complexe en entier, dénommé Lisboa Palace, devrait coûter environ 2,8 milliards d’euros. L’on y retrouvera près de 700 tables de jeu ainsi que trois hôtels proposant quelque 2500 chambres où pourront loger les joueurs venus du monde entier.

Le géant chinois démontre bien son goût pour le spectaculaire. Tout en prenant soin de laisser une empreinte chinoise sur ce projet, l’architecture générale sera fortement inspirée du château de Versailles, du Musée du Louvre, du palais Garnier, du casino de Monte-Carlo et bien d’autres endroits tout aussi mythiques et luxueux. L’on y retrouvera toutefois un foisonnement de motifs et d’éléments décoratifs chinois. Afin de placer la barre encore plus haut, Stanley Ho a demandé à la maison de mode Gianni Versace de dessiner l’un des hôtels du complexe, et d’en faire l’une des enseignes les plus luxueuses du monde. La société SJM Holdings prévoit d’ailleurs de fixer à 100 000 euros la nuitée dans la suite royale de ce prestigieux établissement.

Ce projet démontre à quel point les magnats chinois sont fascinés par les fleurons du patrimoine européen. À titre de rappel, le chinois Zhang Yue possède un château aux portes de Pékin. Cet hôtel de luxe dénommé Zhang-Laffite n’est autre qu’une réplique exacte du Château maisons-Laffitte.

La législation autrichienne sur les jeux invitée à être modifiée

Tout récemment, la Cour Suprême a demandé de corriger la législation autrichienne sur les jeux. Cela pourrait toutefois causer des troubles par rapport aux autres pays de l’Europe.

D’après un média internet local, c’est suite à un procès opposant un joueur et un casino qui a décidé la Cour Suprême autrichienne à soumettre cette proposition. Après avoir perdu près d’un million d’euros en jouant à la roulette sur le site de casino en ligne, le joueur a mené une action en justice pour récupérer son argent. Le principal argument qu’il a avancé était que le site proposait des activités non conformes au monopole des jeux en Autriche. En suivant ce raisonnement, toutes les activités du site seraient donc illégales aux yeux de la loi autrichienne. Effectivement, les tribunaux de première instance ont donné raison au fameux joueur. Toutefois, la Cour Suprême qui a décidé de statuer en faveur du casino, estimant que le monopole des jeux autrichien lui-même est en contradiction avec le droit européen.

Afin d’établir une enquête plus en détail, la Cour Suprême a envoyé le dossier aux mains de la Cour Européenne de Justice. Cette dernière a estimé également que le monopole des jeux autrichien n’est pas en phase avec le droit européen et donner raison au joueur serait préjudiciable à l’Europe entière. Ceci risque de mettre en conflit plusieurs joueurs européens avec les opérateurs internationaux. La Commission Européenne a consulté quelques pays comme la Belgique, la République Tchèque, la Pologne, Chypre, la Lituanie ou encore la Roumanie vers la fin de l’année 2013, afin de se renseigner sur leur législation locale en vigueur concernant les limites d’offre de services pour les jeux d’argent.

Loterie : My Million, le nouveau jeu qui marque les 10 ans d’Euromillion

Après dix années d’existence, le jeu Euro million ne cesse de croître en notoriété. 94 % des Français connaissent cette loterie créée le 13/02/2004.

Une nouvelle variante d’Euro million

La loterie Euro million célèbre cette année son dixième anniversaire. La FDJ entend marquer l’évènement d’une pierre blanche en procédant au lancement de My Million. Il s’agit d’une nouvelle variante de ce jeu très prisé par les Français. Proposée exclusivement sur le territoire national, cette option donne droit au joueur à un tirage complémentaire tous les mardis et vendredis. La Française des jeux multiplie les chances de gains pour les amateurs d’Euro million parce que My Million permettra chaque année à 104 joueurs de l’Hexagone d’empocher lors de chaque tirage un million d’euros.

1,5 million de joueurs en plus

Grâce à cette nouveauté, la firme française entend attirer un million et demi de nouveaux joueurs. FDJ ne cache pas ses ambitions pour les années à venir. Le numéro deux du groupe, Patrick Buffard, a affirmé que la cote d’Euro million n’a cessé de croître au cours de ses dix années d’existence. Une enquête Opinionway établit que 94 % des Français connaissent l’existence de ce jeu de tirage.

25 millions d’euros distribués

Peu de Français savent toutefois que depuis 2004, FDJ a déjà distribué plus de 25 milliards d’euros en Europe. Le record de gain revient à ce couple britannique qui a remporté la somme de 190 millions d’euros en 2012. En France, l’on recense 132 millionnaires dont ce joueur originaire des Alpes-Maritimes. Ce dernier a remporté la cagnotte de 169 millions d’euros. Pour rappel, il faut noter qu’Euro million est disponible dans neuf États d’Europe dont le Royaume Uni et la France.

Jouer au poker sur sa montre, c’est possible

Les amateurs de poker peuvent désormais jouer sur leur montre. L’Horloger Christophe Claret vient de mettre au point la pokerwatch.

montre poker

Une invention signée Christophe Claret

Christophe Claret a l’habitude de mettre au point des modèles de montre extraordinaires. Ce génie a cette fois pensé aux joueurs de poker. En effet, sa dernière invention est une montre permettant à la personne qui la porte de jouer à ce jeu de cartes très populaire. Le joueur vit sa passion n’importe où et à tout moment. Celui-ci contrairement à un utilisateur de smartphone n’a pas à se connecter sur la toile pour participer à sa partie de poker.

Une véritable plateforme de jeu

La montre mise au point par cet inventeur constitue une véritable plateforme de jeu de poker. Cet appareil constitué d’un boîtier de quarante-cinq millimètres est en mesure de distribuer cinquante-deux cartes. La pokerwatch propose plus de trente-deux mille parties de poker toutes différentes. Il est même possible de participer instantanément à un nombre important de tournois ou jouer à plusieurs avec la montre de Christophe Claret. Les coups sont effectués en appuyant sur à un bouton poussoir.

Blackjack, baccarat puis poker

Il est permis de croire que Christophe Claret est un véritable connaisseur des jeux de cartes. L’inventeur a en effet déjà proposé une montre permettant de jouer au Blackjack 21. Il en a fait une autre capable de proposer des parties de Baccarat. Celui qui est habitué à travailler avec de grandes marques d’horlogerie a mis plus de vingt-quatre mois pour confectionner la pokerwatch. Petit détail supplémentaire, cet appareil propose la variété de jeu Texas Hold’em Poker.

Sources : gizmodo

Pages: Precedent 1 2 3 ... 5 6 7 ... 29 Suivant