Meilleurs sites de Paris Sportifs

 1. Betclic :
S'inscrire

 
 2. Bwin.fr :
S'inscrire

 
 3. PMU :
S'inscrire

 


L’État souhaite céder une part de ses actions à la FDJ

Par sophie | 24 septembre 2014

À ce jour, l’État français détient 72 % des actions de la Française des jeux. Mais pour alléger son endettement, il compte céder une partie de ses parts au secteur privé.

L’État envisage de céder une partie de ses actions de la FDJ

D’après le quotidien Le Monde, l’APE ou Agence des participations de l’État aurait consulté des banques d’affaires en relation avec la Française des jeux. Le gouvernement aurait décidé de réfléchir sur la question de réduire ses actifs au sein de la FDJ, afin de générer des revenus et réduire la dette publique. Pour rappel, l’État français dispose actuellement de 72 % du capital de la FDJ. Toujours d’après Le Monde, cette réflexion s’inscrit dans le cadre d’une politique plus expéditive de la gestion des participations publiques que le gouvernement a annoncée en début d’année.

Ce n’est pas une fatalité, estime le président de l’APE

De son côté, la Française des jeux n’a pas souhaité commenter cette affirmation, et a affirmé que c’est le PDG Christophe Blanchard-Dignac lui-même qui exprimera prochainement le point de vue de la société. Le nouveau président de l’APE Régis Turrini a quant à lui affirmé que même si l’État venait à réduire de 72 % à 50 % ses actions à la FDJ, cela n’aurait pas d’impact négatif sur les résultats commerciaux de cette dernière. Pour illustrer sa théorie, il rappelle le cas de l’Italie qui a privatisé la société de loterie nationale : la firme fait aujourd’hui plus de bénéfices que jamais. Il faut savoir que la FDJ monopolise actuellement les jeux à gratter et le loto en France, avec un chiffre d’affaires de 12,35 milliards d’euros pour l’année 2013. Par rapport à l’année 2012, ce chiffre a donc progressé de 1,8 %.

 

PARIER MAINTENANT sur l'un de ces SITES (Inscription GRATUITE)

 1. Betclic :
S'inscrire

 
 2. Bwin.fr :
S'inscrire

 
 3. PMU :
S'inscrire

 






Les commentaires sont fermés.