Les régulateurs de divers pays se sont réunis pour améliorer leurs méthodes


Le 4 et le 5 juillet derniers, les autorités de régulation du domaine des jeux en ligne britannique, français, espagnol, italien, portugais et allemand ont assisté à une réunion, afin de discuter autour des thèmes de bonnes pratiques et d’échanges d’informations entre eux, ainsi que la promotion d’une collaboration.

L’ARJEL ne chôme pas, en attendant la nomination du gouvernement

Voilà maintenant deux mois que le collège de l’ARJEL a interrompu ses réunions, en attendant que le gouvernement désigne l’un des membres pour intégrer ce collège. Et pourtant, l’équipe de Jean-François Vilotte a travaillé dur ces derniers temps. Le 10 juillet, l’Autorité a publié son document d’analyse du marché sur le trimestre. Il s’agit d’un document qui découle de la troisième réunion à caractère non officiel des régulateurs, organisée à Lisbonne les 4 et 5 juillet 2013.

Assainir les pratiques et resserrer les liens entre les régulateurs

À l’ordre du jour de cette réunion, les échanges d’informations, et de pratiques saines concernant la régulation des jeux sur internet. Un troisième point a porté sur le développement d’une collaboration plus étendue et plus solidaire entre les différents régulateurs de chaque pays. Les régulateurs ont confirmé leur engagement dans les stratégies de lutte contre les méthodes illégales de jeux sur internet. Parmi les outils à mettre en place dans cette stratégie, l’on peut par exemple citer le blocage des paiements financiers ou encore le blocage d’ouverture de certains sites internet.

Un sujet longtemps débattu

En parallèle, les régulateurs travaillent sur l’insertion de ce plan de lutte contre l’offre illégale dans le projet de la Commission Européenne qui vise à instituer un cadre normatif pour les jeux de hasard sur internet en Europe. Jusqu’à présent seuls deux pays ont confirmé leur volonté de s’engager dans ce processus : l’Espagne et l’Italie. Il faut avouer que ce sujet s’apparente à une ritournelle. Il est presque certain qu’il figurera encore à l’ordre du jour de la réunion suivante des régulateurs, qui se tiendra en Italie, au cours du deuxième trimestre de 2013.