Les paris sportifs ne connaissent pas la crise


Tous les ans, les mises sur les paris sportifs augmentent considérablement. Il est évident que la crise est loin d’atteindre ce secteur, où la majorité des sponsors est composée d’opérateurs de paris en ligne.

Facebook Paddy Power

La Grande-Bretagne est un pays où le nombre de parieurs sportifs atteint des sommets. Plus précisément, les paris en ligne constituent un marché de 790 millions de livres sterling par an, et les paris sportifs en général représentent sept milliards et demi de livres sterling. Et pour cause, le football représente une vraie institution dans ce pays. Chacun sait d’ailleurs que le foot et les paris sportifs vont souvent de pair, plus que souvent même.

Il est important de souligner le fait que nombreux sont les opérateurs majeurs de paris sportifs en ligne à investir massivement dans les clubs sportifs européens. En effet, les équipes de football comme le Bayern de Munich, Manchester United ou encore le Real de Madrid ont accepté le sponsoring de maillots venant de grands opérateurs tels Bwin. L’on estime à 400 millions d’euros la somme que les opérateurs dédient au sponsoring chaque année dans le monde, dont 250 sont concentrés dans les championnats sportifs européens.

Il ne fait pas de doute que le football est un sport qui crée des profits astronomiques au niveau du marché des paris sportifs. À titre d’exemple, le match entre l’OM et le PSG qui s’est déroulé le 2 mars dernier a engrangé 3 millions d’euros de mise. Ce total de mise est équivalent à la somme de tous les paris enregistrés au cours des jeux de Sotchi. Rappelons que le match aller qui opposait les deux équipes s’était déroulé à Marseille, et que le total des mises a atteint 1,4 million d’euros.