Les paris sportifs continuent à chuter


La situation des paris sportifs ne semble guère avoir changé ces derniers temps. En effet, l’Arjel (l’Autorité de régulation des jeux en ligne) vient tout juste d’annoncer que les mises sur ces types de paris ont connu une chute de l’ordre de 26,5 % entre le mois de janvier et celui de mars.

Malgré cette situation de crise, qui perdure depuis un bon moment déjà sur le territoire français, Jean-François Vilotte, le président de l’Arjel, reste optimiste. Dans une interview accordée au Figaro, il laisse entendre que cette baisse pourrait s’expliquer par une influence possible de la saisonnalité.

Pour renforcer sa théorie, Jean-François Vilotte évoque aussi le fait que les sites de paris sont de plus en plus nombreux à rendre leurs cotes moins intéressantes afin de préserver leurs marges de profit, ce qui démotiverait les parieurs à opter pour ce médium de paris. Une fois de plus, la situation actuelle démontre le malaise qui existe au niveau des paris sportifs, contrairement aux autres types de jeux d’argent en ligne, tels que le poker et les paris hippiques.