Les Français et les jeux d’argent : 2 000 euros de mises par an


Entre les Français et les jeux d’argent sur internet, les liens se renforcent d’année en année. Les paris brassent désormais une somme considérable à l’échelle nationale et mobilisent quelque 2 000 euros dans le budget annuel des ménages.

Zemanta Related Posts Thumbnail

Des Français plus joueurs et plus dépensiers

Autrefois rangés au rang de passe-temps de seconde zone, les paris sportifs deviennent une occupation récurrente attirant davantage les Français. Selon le dernier rapport de l’Insee, les paris en tout genre – les paris sportifs, les jeux de casinos, le PMU et les lotos de la Française des jeux – ont augmenté de 76 % entre 2000 et 2012. Rien qu’en 2012, les mises totales des joueurs atteignaient 46,2 milliards d’euros.

Sachant qu’un Français sur quatre joue régulièrement et un adulte sur deux, occasionnellement, ces 46,2 milliards représentent une dépense conséquente pour chaque joueur. L’étude de l’Insee parle de 2000 euros de mises annuelles par joueur. Pour illustrer le poids qu’occupent désormais les jeux d’argent, l’institut national des statistiques avance un autre chiffre : les dépenses liées au gambling se calculent désormais à hauteur de 0,8 % dans les dépenses de consommation des ménages français.

Un marché dominé par les acteurs historiques

Les 2000 euros dépensés par chaque joueur ne rapportent pas forcément de bénéfices, loin de là. Chaque année, le parieur moyen perd en moyenne 400 euros, selon l’Insee. Cette déconvenue ne l’empêche pas d’être très actif sur les principaux secteurs des jeux d’argent encadrés en France. Sans surprise, le PMU et la FDJ dominent le marché. Les deux opérateurs contrôlent à eux seuls 71 % des activités liées aux jeux d’argent. Les casinos et les plateformes en ligne suivent, mais ne représentent plus que 24 % et 5 % du secteur.