Les chiffres sur les paris sportifs en hausse, hippique stable, poker en baisse


Après la sortie des chiffres pour le T2 des opérateurs de paris en ligne agréés et des opérateurs de jeux, le constat et le suivant : les paris sportifs ont le vent en poupe, les jeux de cercle chutent et les jeux hippiques restent plus ou moins stables par rapport à 2012.

Les paris sportifs sont en hausse

Les placements en paris sportifs ont augmenté de 6 % durant le T2 2013, par rapport à l’année 2012. L’augmentation des mises sur le basket-ball, le tennis et du football est à la base de cette progression des marchés sportifs. En effet, ces mises ont atteint respectivement +23 %, +18 % et +34 %. Malgré un calendrier sportif moins rempli par rapport à l’année dernière, le marché des paris sportifs semble confirmer le dynamisme enregistré au cours du premier trimestre 2013.

Une stabilité relative pour les jeux hippiques

Par rapport à l’année 2012, les mises dans les courses hippiques ont diminué de 2 % au cours du deuxième trimestre de cette année. Il s’agit de la première baisse de ce marché, après de nombreux trimestres affichant la stabilité. Néanmoins, les organisateurs de paris sur courses hippiques ont pu réaliser un produit brut en augmentation de 1 % par rapport à 2012, grâce à la baisse de 0,6 point du TDR aux joueurs. Même si l’activité des paris hippiques sur internet a baissé légèrement au cours du second trimestre 2013, le premier semestre de cette année affiche une hausse de 2 % des mises par rapport à l’année 2012.

Les jeux de cercle en franche baisse par rapport au T2 de 2012

Au cours du T2 de cette année, les mises de jeux de cash-game ont baissé de 16 % comparé au T2 de 2012. Depuis l’ouverture du marché, c’est la baisse la plus importante enregistrée. Cette diminution des mises a engendré une baisse de 9 % du produit brut des jeux entre le deuxième trimestre de 2012 et celui de 2013.