La bonne soeur volait l’Eglise pour jouer aux courses de chevaux


N’écoutant que la voix de sa passion, une bonne sœur américaine a fait fi de son vœu de pauvreté : elle a parié l’argent de l’église au turf.

soeur casino

Ni vu ni connu, elle dérobe près de 100 000 euros

Alors que l’on pensait que l’Église était une institution où les acteurs étaient dévoués à Dieu et aux actes saints, certains faits portent à croire le contraire, aux États-Unis.
En effet, il se trouve qu’une bonne sœur dénommée Mary Anne Rapp a pillé les caisses de la paroisse durant près de 5 ans, soit 100 000 euros environ entre 2006 et 2011 afin d’assouvir sa passion : les paris hippiques. Pour arriver à ses fins, elle encaissait à son propre compte les chèques que les paroissiens rédigeaient pour l’Église. Bien évidemment, ces derniers n’avaient aucune raison de douter de l’honnêteté d’une nonne.

Une grande joueuse de casinos

Mary Anne Rapp était accro aux courses hippiques. Abandonnant temporairement son habit de religieuse, elle avait coutume de fréquenter un casino non loin de la paroisse pour y miser l’argent en question. À l’âge de 68 ans, elle a alors fait la une des médias lorsque ses opérations ont été révélées au grand jour. La supercherie a été découverte lorsque le nouveau curé de la paroisse a décidé de réaliser des audits, afin de planifier l’organisation de la paroisse pendant son mandat. La coupable a tout de suite avoué ses méfaits. Elle a d’ailleurs plaidé coupable au cours de son procès qui a fait couler beaucoup d’encre aux États-Unis. Elle a donc été condamnée à 100 heures de travaux d’intérêt général, ainsi que d’une amende à hauteur de la somme dérobée aux caisses de la paroisse.